Le guide de votre bien-être à domicile

Déshumidificateur

Actualités

Humidité en hiver : l’importance de l’hygromètre

Pour mesurer le taux d’humidité relative dans une maison, il existe sur le marché divers modèles d’hygromètres mais la précision diffère toujours selon le choix du type d’appareil. Pour un maximum d’exactitude, il vaut mieux faire confiance aux instruments scientifiques proposés chez les commerçants spécialisés comme ITM Instruments ou Geneq qui effectuent un étalonnement une fois par an.

L’avis des professionnels

En tant que conseiller énergétique chez Legault-Dubois, Pascal Cabana préfère oublier la précision du taux d’humidité réel et miser sur l’observation pour délimiter le taux indispensable pour éviter la condensation. Pour Alec Darghazarian du service-conseil La Ruche, il est important de marquer des habitudes d’observation des indices d’humidité dans la maison car les taux changent lors du séchage de la lessive ou lors de la cuisine. Ainsi, il suffit de ventiler pour ne pas dépasser les 45% d'humidité, éviter la condensation et les moisissures et limiter la prolifération des acariens. Pour des mesures plus radicales, il vaut mieux investir dans un déshumidificateur performant comme l’absorbeur chimique ou le compresseur électrique.

Aérer pour lutter contre les frissons

Pour Lisa-Marie Hein du service d'efficacité énergétique d’Option consommateurs, les hygromètres sont toujours imprécis et dans les cas où votre thermostat indique 21°C alors que vous frissonnez de partout, il vaut mieux tenter de baisser le taux d’humidité au lieu d’augmenter le chauffage. Enfin, pour ceux qui veulent toujours miser sur leur hygromètre, la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL) conseille l’utilisation de sel de table, d’eau du robinet et de sac à congélation pour un étalonnage réussi : après 8 à 12 heures, le taux d'humidité relative de l'air est de 75% dans un sac hermétique contenant de l'eau saturée de sel.