Le guide de votre bien-être à domicile

Déshumidificateur

La maison, milieu humide

gouttes

© Arena Creative - iStockphoto

Un air humide est un air malsain. Alors autant purifier l’air de votre domicile en vous équipant d’un déshumidificateur d’air.
  1. Les sources d’humidité extérieures à votre domicile
  2. L’humidité quotidienne

Les sources d’humidité extérieures à votre domicile

Le plus souvent l’humidité dans une maison est une conséquence des intempéries. Neige, grêle, pluies, elles trouvent une faille dans l’isolation de la maison et s’infiltrent par les toitures et les façades. Si vous ne pouvez pas réparer les fuites, colmater les brèches ou changer les tuiles, mieux vaut s’équiper d’un déshumidificateur, pour éviter le risque de voir les moisissures se développer à grande vitesse. L’humidité a parfois pour origine un dégât des eaux et là, le déshumidificateur devra être installé au plus vite même si votre assurance couvre les dégâts : c’est votre santé qui est en jeu. Si votre maison est ancienne, l’eau peut remonter du sol par capillarité, via les fondations. Si votre logement est situé au-dessus d’une nappe d’eau souterraine le phénomène peut être impressionnant jusqu’à engorger vos murs sur une hauteur de 2 mètres.

L’humidité quotidienne

Chaque jour, un foyer français produit 11,5 litres d’humidité. Tout cela est généré par la cuisine, le bain, la douche ou simplement notre respiration qui provoque de la condensation. Le manque d’aération renforce l’hygrométrie des pièces habitables. L’air est attiré par les zones froides et l’humidité de votre logement va donc se déplacer en fonction des températures et envahir toutes les pièces. Les murs les plus froids et les fenêtres vont se couvrir d’une pellicule de condensation. Cela peut entrainer la putréfaction de certains objets en bois, couvrir les murs de champignons, décoller les papiers peints, écailler les peintures mais surtout risque d’entraîner des problèmes respiratoires, des rhumatismes et un sentiment de mal être permanent. Les problèmes d’humidité deviennent donc vite coûteux. Parfois des travaux deviennent nécessaires, le chauffage est en moyenne 20 % plus important dans un logement humide. Toutefois, le chauffage n’est pas la solution : il est plus important de bien ventiler l’espace, de renouveler l’air et de s’équiper d’un déshumidificateur. Retenez-le : l’air chaud peut être humide, c’est typique des climats tropicaux où la respiration est plus difficile.