Le guide de votre bien-être à domicile

Déshumidificateur

Actualités

Combattre l’humidité dans la maison : 8 astuces qui marchent

Pour éviter d’avoir recours à une solution trop onéreuse, voici quelques gestes préventifs simples à mettre en place pour éviter que votre maison ne devienne trop humide.

Ventilez
L’air extérieur est plus sec que celui d’une maison. En le faisant circuler, vous chassez le surplus d’humidité. Ouvrir les fenêtres 10 minutes par jour suffit généralement à empêcher le développement des champignons et autres symptômes avant-coureurs d’un environnement humide. Les pièces d’eau sont les premières concernées.

Evitez de faire sécher le linge dans les pièces à vivre
En s’évaporant, l’eau qui était contenue dans les fibres du linge se retrouve dans l’air ambiant et finit par se déposer sur les murs et le plafond.

Si ces gestes ne suffisent pas à endiguer la menace de l’humidité, ayez recours à des solutions plus offensives !

Les absorbeurs chimiques d’humidité
Leurs cristaux hydrophiles absorbent l’humidité contenue dans l’air. En se déposant sur les cristaux, l’humidité devient liquide. Vous n’avez plus ensuite qu’à vider le bac de son eau. Le rendement moyen d’un absorbeur chimique : deux litres d’eau par semaine. Pour que cette solution soit véritablement efficace, disposez un absorbeur par pièce.

Les absorbeurs électriques d’humidité
La machine aspire l’air contenu dans la pièce puis le refroidit pour le liquéfier. Une fois l’eau extraite, l’air est réchauffé puis évacué. Ces machines sont efficaces mais gourmandes en électricité.

Les assécheurs de murs
Placez-les aux pieds de vos murs. Ils utilisent des signaux électriques pour inverser le processus d'absorption de l'eau dans les murs.

L’installation de double vitrage
De nouvelles huisseries vous permettront de maintenir plus facilement une température élevée à l’intérieur de la maison, limitant ainsi la condensation.

La pose d’une VMC
La Ventilation Mécanique Contrôlée est probablement le moyen le plus efficace de chasser durablement l’humidité. Son principe est simple : la VMC aspire de l’air dans les pièces humides de la maison et le rejette vers l’extérieur.

La VMC simple flux : l’air extérieur rentre dans la maison par les pièces principales, passe par les pièces humides puis est aspiré par le bloc ventilateur qui le rejette à l’extérieur. Il existe deux VMC simple flux : celle à débit constant et le modèle hydroréglable qui adapte son débit d’air en fonction des variations du taux d’humidité.

Et la VMC double flux : idéale pour les pièces qui ne peuvent pas être ventilées autrement, cette machine communique la chaleur du flux d’air rejeté au flux d’air entrant. De cette façon, la différence de température entre l’air entrant et l’air sortant et moindre. Cette différence de température se traduit par une réduction des frais de chauffage. Pour que son fonctionnement soit optimal, elle nécessite d’être installée dans un intérieur bien isolé.